Étiquette : téléassistance

Partenariat Alerte « Nous faisons totalement évoluer la téléassistance à domicile »

L’une protège les personnes âgées à domicile depuis 40 ans, l’autre facilite le quotidien de leurs aidants. Ensemble l’association de téléassistance Alerte et Lili Smart accompagnent désormais les familles pour les rassurer et leur permettre de rester informées des activités de leur proche, même pendant leur absence !

 

Lili Smart fait évoluer la téléassistance Alerte !

L’association lyonnaise Alerte s’est toujours différenciée des autres acteurs de la téléassistance par sa volonté de maintenir un lien de proximité avec ses bénéficiaires et d’être initiatrice d’actions sociales. C’est pourquoi, aujourd’hui, l’association souhaite aller plus loin en proposant une offre complémentaire destinée à toute la famille : l’application Lili Smart.

A l’occasion de la saison estivale et des départs en vacances, Alerte et Lili Smart lancent l’Appli famille by Lili Smart ! Cette application permet aux aidants d’être rassurés et de rester en contact avec leur proche, même à distance !

  • Rester informé de toutes les interactions de son proche avec les téléconseillers Alerte : nombre d’échanges, types d’alertes traitées (SOS, chutes, tests techniques…)
  • Être rassuré sur son activité : sommeil, appétit, lien social, activité physique…
  • Se simplifier le quotidien : créer et partager des listes de tâches entre aidants ; échanger via la messagerie de groupe ; centraliser les rendez-vous et les documents de santé sur un espace sécurisé…

Une vision commune dans le domaine du maintien à domicile

Alerte a la volonté d’être toujours plus proche de ses bénéficiaires et d’améliorer ses services, une vision partagée avec Lili Smart. C’est pourquoi, il nous semble important d’enrichir la téléassistance en permettant aux familles de garder un œil bienveillant, même en cas d’absence.

Avec l’Appli famille by Lili Smart, tous les acteurs de la chaîne du maintien à domicile (famille, proches, intervenants professionnels) sont placés au cœur d’un seul et même service.

 

Un déploiement pour l’ensemble des abonnés de l’association

Au terme de plusieurs mois de travail conjoint, Lili Smart et le téléassisteur Alerte ont confirmé leur capacité à bâtir une offre commune. Les deux partenaires ont ainsi prévu de déployer gratuitement à l’ensemble des aidants et référents des abonnés actuels de l’association.

Cet accord permet ainsi à Alerte de valoriser immédiatement l’expertise de Lili Smart et de faire évoluer son offre de service en offrant gratuitement à tous ses adhérents, l’application développée par Lili Smart, baptisée « l’Appli famille by Lili Smart ».

L’objectif est d’intégrer pleinement les aidants proches dans l’accompagnement des personnes fragiles équipées de la téléassistance Alerte. Au total, ce sont plus de 10 000 aidants et référents d’abonnés Alerte qui bénéficieront gratuitement de l’application à compter du mois de juin 2018.

 

Bénéficiez gratuitement de l’application Lili Smart jusqu’au 30 septembre pour toute souscription à la téléassistance d’Alerte

Vous êtes un client Alerte ou pensez à souscrire un abonnement de téléassistance et souhaitez profiter de l’Appli famille ? Renseignez-vous auprès de Lili Smart.

logo Alerte

L’Association Alerte a été créée en 1977 sous le statut d’association Loi 1901 pour favoriser le maintien à domicile des personnes fragilisées grâce à la téléassistance. L’humain est au cœur du fonctionnement de l’association. C’est pour cette raison, qu’au-delà de son service de téléassistance, Alerte a fondé une véritable relation de proximité et de confiance avec ses abonnés, notamment grâce aux diverses prestations incluses dans leur abonnement.

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.

Charte Européenne de l’aidant familial

En 2007, la Commission Européenne et la Confédération des Organisations Familiales de l’Union Européenne (COFACE) publient la Charte Européenne de l’aidant familial afin de formaliser et de faire reconnaître le rôle des aidants qui font face à de nombreuses difficultés au quotidien pour accompagner un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Découvrez-en les 10 points essentiels.

1. Définition de l’aidant familial

L’aidant familial est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes, notamment : nursing, soins, accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, démarches administratives, coordination, vigilance permanente, soutien psychologique, communication, activités domestiques, …

2. Choix de l’aidant familial

La personne en situation de handicap et / ou de dépendance doit avoir à tout moment la possibilité de choisir son aidant non professionnel dans sa famille ou son proche entourage. Si elle n’est pas à même d’exprimer ce choix, tout doit être fait pour que sa volonté soit respectée. Réciproquement, l’aidant familial doit pouvoir choisir d’accomplir son rôle d’aidant à temps plein ou à temps partiel en conciliant éventuellement ce rôle avec une activité professionnelle. Ce choix doit être libre et éclairé, et doit pouvoir être réévalué en tout temps.

3. Solidarité nationale

Le choix par la personne en situation de handicap et / ou de dépendance d’un aidant non professionnel et la solidarité intrafamiliale n’exonèrent en aucun cas les autorités publiques nationales et locales de leur obligation de solidarité à l’égard de la personne aidée et de l’aidant. Cette solidarité doit se traduire par une reconnaissance sociale officielle, assortie de droits sociaux et de tous types de soutiens. L’aide apportée pourrait en outre faire l’objet d’une reconnaissance financière légale.

4. Solidarité familiale

Les familles sont, en règle générale, un lieu privilégié d’épanouissement des personnes en situation de handicap et / ou de dépendance. La solidarité familiale doit se développer en complémentarité et en bonne harmonie avec la solidarité nationale.

 5. Place de l’aidant familial dans le système de santé

La place de l’aidant familial doit être reconnue et prise en compte, en tant que telle, dans toutes les politiques de santé et de protection sociale. Cette reconnaissance sociale doit « officialiser » le rôle de l’aidant familial. L’aidant familial a droit à des infrastructures de soins et à divers réseaux de soutien moral et psychologique sur lesquels il peut s’appuyer.

6. Statut officiel de l’aidant familial

L’aidant familial, dans le cadre de son action d’aidant doit bénéficier de droits sociaux et de moyens pour accompagner la personne en situation de handicap et / ou de dépendance dans toutes les activités de la vie sociale. L’aidant familial doit bénéficier d’une égalité de traitement :

  • en matière d’emploi et de travail : aménagement du temps de travail, congés, aide au retour à l’emploi, maintien des régimes de protection santé et de protection sociale;
  • en matière d’accessibilité universelle : transports, logement, culture, cadre bâti, communication, …, par une compensation financière;
  • en matière de retraite : par la reconnaissance de son statut d’aidant;
  • en matière de validation des acquis : par la reconnaissance de son expérience dans sa fonction d’aide.

7. Qualité de vie

La qualité de vie de la personne aidée et celle de son aidant sont interdépendantes. Aussi convient-il de développer toutes politiques de prévention (maladie, fatigue, surcharge, épuisement, …) permettant à l’aidant familial d’être en pleine capacité de répondre aux besoins de la personne aidée. L’aidant et la personne aidée doivent pouvoir être soutenus par des services et des structures de proximité agréés et habilités.

8. Droit au répit

Ce droit est une nécessité fondamentale et peut se traduire en termes de soutien, de renfort ponctuel en cas d’urgence, de services de suppléance et / ou de centres d’accueil temporaire de qualité pour une plus ou moins longue durée selon les besoins (temps de vacances, repos, santé, …).

9. Information/formation

L’aidant familial doit être informé sur ses droits et devoirs. L’aidant familial doit avoir accès à toutes informations facilitant l’accomplissement de son rôle d’aidant. Il doit également avoir accès à toutes formations spécifiques visant une meilleure qualité de sa fonction d’aidant. Un système de formation doit être mis en place par les autorités publiques en pleine concertation avec les organisations représentatives.

 10. Evaluation

L’évaluation doit être permanente engageant tant les personnes aidées que les aidants familiaux, que les autorités publiques :

  • évaluation des besoins tant de la personne aidée que de la personne aidante;
  • évaluation des services rendus à termes réguliers et / ou à la demande : il revient aux autorités publiques de veiller au bon accomplissement et à la qualité de l’accompagnement de la personne aidée, et de formuler les recommandations nécessaires.

La personne aidée et l’aidant familial sont les premiers experts de leurs besoins et des réponses propres à les satisfaire. Ils doivent obligatoirement intervenir ou se faire représenter par une personne de leur choix dans les procédures d’évaluation.

Source : COFACE & la Commission Européenne « Charte Européenne de l’aidant familial »

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.