Étiquette : maladie neurodégénérative

Journée mondiale Alzheimer : sensibiliser pour mieux accompagner

Le 21 septembre… Cette date ne vous évoque peut-être rien et pourtant, elle concerne près de 3 millions de Français ! Demain, c’est la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. Sensibilisation, recherche, aide aux aidants… Ce jour est l’occasion d’informer le grand public sur les problématiques des maladies neurodégénératives, de l’accompagnement et du vieillissement.

 

La maladie d’Alzheimer

Il y a cent ans, le médecin allemand Aloïs Alzheimer étudiait des cas de démences. Il découvrait la maladie neurodégénérative la plus importante. Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer touche près d’un million de personnes en France et environ 35 millions dans le monde.

Plutôt connue du grand public, la maladie d’Alzheimer souffre d’une stigmatisation forte. Elle est perçue comme une maladie touchant les personnes âgées et leur mémoire.

Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui se caractérise par la destruction progressive des neurones. Elle peut se manifester à partir de l’âge de 65 ans, parfois plus tôt, et présente des symptômes tels que des troubles :

  • de la mémoire (amnésie) ;
  • du langage (aphasie) ;
  • gestuels (apraxie) ;
  • du comportement (agnosie) ;
  • des difficultés à se repérer dans le temps et dans l’espace ;
  • des difficultés à réaliser les gestes du quotidien (se laver, s’habiller, manger, se lever, se coucher, marcher…).

Alzheimer a un impact non seulement sur la vie des malades mais aussi sur le quotidien des personnes qui les accompagnent. Etre aidant d’une personne malade d’Alzheimer est une épreuve très difficile. Au-delà de la perte d’autonomie du proche, c’est la santé physique et psychique des aidants qui est en jeu.

Alzheimer, un véritable enjeu de société

La population mondiale vieillissant, il y aura de plus en plus de malades et de plus en plus d’aidants.

C’est pourquoi il est important de sensibiliser le grand public sur cette pathologie, ses maladies apparentées, sur la recherche, sa prise en charge, la dépendance, le maintien à domicile et l’information des familles.

La journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, c’est l’occasion de s’informer sur la maladie et sur les initiatives existantes. Dans toute la France, les différents acteurs (associations, professionnels de santé, maintien à domicile ou accompagnement de la personne, collectivités) organisent des actions de sensibilisation gratuites et ouvertes à tous, familles et professionnels.

Pour la 5ème édition, l’association France Alzheimer et maladies apparentées organise le Village Alzheimer, Place de la Bataille-de-Stalingrad à Paris (10e arrondissement) du 21 au 24 septembre 2017. Au programme, des ateliers, des conférences et des échanges.

Découvrez aussi les actions près de chez vous.

 

Lili smart, une solution globale dédiée aux familles

Initialement imaginée pour assister les aidants de malades d’Alzheimer suite à une expérience personnelle, Lili smart est la solution d’assistance dédiée aux familles accompagnant un proche en perte d’autonomie. Composée d’une application pour aidants, d’une montre GSM pour le proche et de capteurs intelligents pour son domicile, Lili smart analyse en temps réel l’évolution de l’autonomie et facilite le quotidien des familles.

Grâce aux capteurs, soyez alertés à distance des changements de comportement de votre proche. Avec la montre, détectez ses chutes et géolocalisez-le en cas de désorientation. A l’aide de l’application, paramétrez des alertes, programmez des rappels (repas, médicaments), organisez-vous (rappels ordonnances, listes de tâches) et communiquez plus facilement avec vos proches et les professionnels (messagerie instantanée).

 

 

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.

Marianne, 34 ans

Quand la maladie ou des troubles surviennent, c’est bien souvent le/la conjoint(e) ou l’enfant qui accompagne la personne touchée. Parfois, plusieurs membres de la famille ou amis se mobilisent pour la soutenir. Et lorsque l’on est plusieurs à gérer ce genre de situation, il peut être difficile de centraliser toutes les informations et de communiquer efficacement.

Danielle, 61 ans, est atteinte de la maladie à corps de Lewy, et vit seule à domicile. Cette maladie est apparentée Alzheimer et présentent également des symptômes de Parkinson. Elle souffre de troubles de l’attention et de la mémoire, et depuis peu, de problèmes de motricité. Sa fille et d’autres membres de sa famille l’accompagnent et la soutiennent. C’est principalement Marianne, sa fille âgée de 34 ans, qui veille sur elle, mais lorsqu’elle ne peut pas tout gérer à cause de son travail, son frère et sa sœur prennent le relais.

Je cherchais une application pour faciliter son quotidien et veiller sur elle en cas de chute, surtout depuis que ses problèmes de motricité sont apparus. Mais je voulais aussi un système qui me permette de m’organiser, où je pouvais tout enregistrer, et auquel mon oncle et ma tante pouvaient accéder. Maintenant avec Lili smart, on peut créer des listes et ajouter des choses à faire ou des rendez-vous, et savoir qui s’occupe de quoi.

 

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.