#3 Comment sécuriser son proche à domicile ?

En France, 8 personnes sur 10 préfèrent vivre à domicile plutôt qu’en établissement spécialisé. Parmi elles, de nombreuses personnes en perte d’autonomie vivent seules chez elles et sont accompagnées par des aidants. Qu’elles soient touchées par une maladie neurodégénérative (Alzheimer, maladies apparentées, Parkinson…) ou d’autres déficiences cognitives (lésions cérébrales, traumatismes crâniens…), leur maintien à domicile nécessite souvent de l’aide extérieure.

Comment sécuriser son proche à domicile ?

Assurer le maintien à domicile d’une personne fragilisée (Alzheimer, maladies apparentées, Parkinson, lésion cérébrale, accident de la voie publique…) est un défi de tous les jours. Même si cette dernière évolue dans un environnement familier, les troubles dont elle souffre peuvent avoir un impact sur sa sécurité, même dans un lieu familier tel que son domicile. Afin de palier à ces difficultés, vous trouverez quelques conseils.

 

Sécurisez ses déplacements

Une personne vivant depuis de nombreuses années à son domicile a établi ses petites habitudes. Elle est attachée à sa décoration, ses meubles… Ces éléments peuvent représenter un danger potentiel ou gêner sa mobilité. Cependant il n’est pas forcément utile de tout retirer ou de tout déplacer. Vous pourriez en effet perturber la routine de votre proche et provoquer du stress, voire de la colère. Cependant, revoir l’agencement des pièces et l’emplacement des meubles pourrait faciliter ses déplacements et éviter qu’il ne chute ou se blesse.

Votre attention devra porter sur les tapis qui augmentent beaucoup le risque de chute. Si votre proche, ne souhaite pas les retirer, stabilisez-les avec du scotch double face dans les coins afin d’éviter qu’ils se prennent les pieds dedans ou que le tapis glisse.

Vous devrez également vous assurer qu’il n’y a pas de câbles ou fils qui trainent. Le cas échéant, fixez-les au mur avec des cavaliers, raccourcissez les câbles ou déplacez les objets électriques.

Les objets aux sols tels que des plantes ou des bibelots devront être retirés ou mis dans des espaces larges et non dans les lieux de passages.

Enfin, l’éclairage est aussi un élément important. Moins il y aura de zones d’ombres dans le logement, plus il se déplacera avec aisance.

 

Prévenez les risques

Les accidents domestiques sont responsables d’une partie importante des hospitalisations des personnes âgées. Ils les fragilisent et augmentent les chances de ces dernières de récidiver. Pour éviter ces mésaventures du quotidien et d’autres risques (dénutrition, brûlures…), il existe des astuces simples.

Par exemple, si la personne que vous accompagnez a des troubles de l’attention ou de la mémoire et que celle-ci oublie une casserole sur la gazinière ou la laisse allumée, opter pour une cuisinière électrique peut être une bonne alternative.

Dans la cuisine ou les placards, la réorganisation des rangements peut être un bon élément de prévention. Privilégiez des rangements à la hauteur de votre proche pour y mettre les objets qu’il utilise quotidiennement ou régulièrement. Cela diminuera la possibilité qu’il ne se hisse et chute, ou bien qu’il ne se baisse trop pour les attraper.

 

Renforcez votre vigilance

Parce que les personnes âgées et/ou malades sont plus fragiles, il est important de veiller sur elles, notamment à deux périodes spécifiques de l’année : l’hiver et l’été.

En cas de grand froid, assurez-vous que votre proche dispose de tout ce qu’il faut (vêtements chauds…), que son logement est bien chauffé et bien isolé.

En période de grosses chaleurs ou de canicule, veillez à ce que la personne que vous accompagnez reste à son domicile aux horaires les plus risqués et qu’elle puisse se rafraichir (eau, ventilation…). Pour éviter la déshydratation, veillez à ce que votre proche boive régulièrement tout au long de la journée. Il est préférable que son domicile reste le plus au frais possible. Pour cela, gardez les volets fermés ou entre-ouverts. Si possible, essayez de lui faire adapter son alimentation en lui proposant des produits riches en eau (concombre, melon, pastèque, tomate…).

 

En complément de ces astuces, d’autres outils existent pour protéger votre proche, stimuler son autonomie à domicile et vous organiser autour de lui.

Grâce à ses algorithmes d’intelligence artificielle, Lili smart vous permet d’anticiper les risques en détectant les comportements inhabituels, à distance et en temps réel. Par exemple, collez un capteur sur la porte du réfrigérateur de votre proche. Celui-ci va dans un premier temps analyser ses ouvertures et déterminer une routine d’utilisation. Puis, lorsque votre proche utilise le réfrigérateur de manière inhabituelle (pendant la nuit, pas du tout de la journée, etc.), vous recevez une alerte sur votre application. Vous pouvez ainsi observer sa nutrition tout en surveillant l’évolution de son autonomie et intervenir en prévention, dès qu’un changement important apparait, avant l’arrivée d’un incident. Cela fonctionne également pour la médication ou pour les sorties du domicile et vous permet d’éviter des situations à risques.

Équipé d’une montre connectée, votre proche dispose d’une sécurité complémentaire à son domicile et à l’extérieur. En cas de sortie du domicile, le GPS s’active automatiquement et sans action de votre proche. Les aidants peuvent aussi, pour plus d’autonomie paramétrer dans leur application une zone de sécurité étendue au quartier de leur proche, là où il a ses habitudes. En cas de sortie de votre proche des zones pré paramétrées, vous recevrez instantanément une alerte sur votre téléphone et pourrez le géolocaliser. Dotée d’un capteur accéléromètre, la montre détecte également les chutes et vous alerte en temps réel.

Avec l’application Lili smart, envoyez des rappels sur la montre de votre proche pour lui indiquer ce qu’il a à faire dans la journée (prendre ses repas, ses médicaments, son verre d’eau). Ceux-ci s’afficheront sous la forme de pictogrammes avec vibrations et l’aideront au quotidien s’il fait potentiellement face à des troubles de la mémoire. La montre Lili smart est donc à la fois une solution innovante de téléassistance nouvelle génération mais aussi et surtout un compagnon d’aide à l’autonomie qui aide les personnes en perte d’autonomie à rester à domicile le plus longtemps possible.

Seul ou avec d’autres aidants, vous avez du mal à vous organiser autour de votre proche ? Avec l’application Lili smart, enregistrez les ordonnances, planifiez les rendez-vous, listez des tâches et partagez-les, créez des conversations de groupe… Toutes les informations sont centralisées pour vous simplifier le quotidien.

Grâce à ces fonctionnalités variées, Lili smart vous assiste jour après jour et vous permet de vous concentrer sur l’essentiel : les moments passés avec votre proche.

 

 

En savoir plus

#1 Les différents modes de financement des aides à domicile

#2 Comprendre le refus d’une aide à domicile

Fiche pratique : Les aides financières pour le maintien à domicile

Témoignage : Pauline, aide à domicile

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.