#2 Qu’entend-on par « épuisement des aidants » ?

La France compte 13 millions de personnes accompagnant un proche en perte d’autonomie et leur consacrant en moyenne 6,5 heures par jour. Ces derniers font face au stress, à la fatigue physique et psychique mais aussi au manque de temps. L’aide informelle apportée par ces personnes représente 70% de l’aide nécessaire pour répondre aux besoins de la vie courante des personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile, soit 11 milliards d’euros sur les 15,6 milliards d’euros d’aide totale à fournir. Qu’est-ce qu’un aidant ? A quelles difficultés doit-il faire face ? Peut-on valoriser son expérience d’aidant ? Et les aidants professionnels ? Découvrez les réponses dans notre dossier du mois consacré aux aidants.

Qu'entend-on par « épuisement des aidants » ?

La relation aidant-aidé naturelle au début peut se transformer en une relation plus difficile à gérer au fil du temps. L’aidant réaménage, modifie ses activités professionnelles et familiales au profit de l’aidé qui a un besoin d’aide croissant et qui devient dépendant de l’aidant. De cette diminution chez l’aidé, nait souvent un sentiment de culpabilité chez l’aidant qui n’arrive pas à répondre à toutes les exigences de présence et d’accompagnement dont l’aidé aurait besoin. Cette aide a des impacts, trop souvent sous-estimés, sur la vie personnelle, la vie professionnelle, la vie sociale, les revenus et la santé de l’aidant. Un tiers des aidants de personnes atteintes d’Alzheimer décèdent avant la personne malade.

La demande d’aide est souvent difficile pour l’aidant qui oscille entre l’espoir que l’aidé récupère ses compétences passées et l’effondrement dès qu’une complication se présente. Ce mouvement s’accompagne d’une ambivalence constante à l’égard de lui-même et de l’aidé, et d’un sentiment d’impuissance générant du stress et de l’anxiété. La combinaison de tous ces facteurs conduit à l’isolement, le stress, le découragement, la fatigue voire l’épuisement de l’aidant. Pour l’éviter, il ne faut pas hésiter à se faire aider.

Dans son ouvrage J’aide mon parent à vieillir debout, Annie De Vivie explique que

prendre soin de soi est indispensable pour prendre soin de son proche. Cela demande une vigilance individuelle mais aussi des réponses collectives proposées du médecin traitant aux dispositifs de répit. La santé des aidants s’impose petit à petit dans les agendas des politiques publiques. Il y a urgence au regard des évolutions démographiques, du vieillissement et de l’explosion des maladies chroniques. Cette question de la santé des aidants reste pourtant encore peu soutenue, concrètement sur les territoires.

Pourtant, le saviez-vous ? Les aidants les moins stressés ont aussi un risque de mortalité plus faible que les non aidants, cette différence pourrait refléter le bénéfice physique et psychologique que procure le fait de se sentir utile à ses proches.

Pour les autres, les plus stressés, il existe des structures d’aide et de répit tels que le café des aidants, les vacances-répit-famille, les accueils temporaires… De plus, en complément des aides, des structures, de l’aide humaine qui peut vous être apportée ou encore des systèmes tels que les plateformes de téléassistance ou la téléalarme, certaines solutions innovantes mettent la technologie au service des familles pour les accompagner au quotidien. C’est le pari qu’a réussi Lili smart avec sa solution d’assistance aux aidants.

Composée d’une application pour aidants, d’une montre pour la personne aidée et des capteurs pour son domicile, Lili smart vous aide sur 5 axes principaux : la sécurité, l’autonomie, l’organisation, la communication et la prévention.

Grâce à ses algorithmes d’intelligence artificielle, la solution vous permet d’anticiper les risques en analysant les habitudes de vie de votre proche et en détectant les comportements inhabituels, à distance et en temps réel. Par exemple, collez un capteur sur la porte du réfrigérateur de votre proche. Celui-ci va dans un premier temps analyser ses ouvertures et déterminer une routine d’utilisation. Puis, lorsque votre proche utilise le réfrigérateur de manière inhabituelle (pendant la nuit, pas du tout de la journée, etc.), vous recevez une alerte sur votre application. Vous pouvez ainsi observer sa nutrition tout en surveillant l’évolution de son autonomie et intervenir en prévention, dès qu’un changement important apparait, avant l’arrivée d’un incident. Cela fonctionne également pour la médication ou pour les sorties du domicile et vous permet d’éviter des situations à risques.

Équipé d’une montre connectée, votre proche dispose d’une sécurité complémentaire à son domicile et à l’extérieur. En cas de sortie du domicile, le GPS s’active automatiquement et sans action de votre proche. Les aidants peuvent aussi, pour plus d’autonomie paramétrer dans leur application une zone de sécurité étendue au quartier de leur proche, là où il a ses habitudes. En cas de sortie de votre proche des zones pré paramétrées, vous recevrez instantanément une alerte sur votre téléphone et pourrez le géolocaliser. Dotée d’un capteur accéléromètre, la montre détecte également les chutes et vous alerte en temps réel.

Avec l’application Lili smart, envoyez des rappels sur la montre de votre proche pour lui indiquer ce qu’il a à faire dans la journée (prendre ses repas, prendre ses médicaments). Ceux-ci s’afficheront sous la forme de pictogrammes avec vibrations et l’aideront au quotidien s’il fait potentiellement face à des troubles de la mémoire. La montre Lili smart est donc à la fois une solution innovante de téléassistance nouvelle génération mais aussi et surtout un compagnon d’aide à l’autonomie qui aide les personnes en perte d’autonomie à rester à domicile le plus longtemps possible.

Seul ou avec d’autres aidants, vous avez du mal à vous organisez autour de votre proche ? Avec l’application Lili smart, enregistrez les ordonnances, planifiez les rendez-vous, listez des tâches et partagez-les, créez des conversations de groupe… Toutes les informations sont centralisées pour vous simplifier le quotidien.

Grâce à ces fonctionnalités variées, Lili smart vous assiste jour après jour et vous permet de vous concentrer sur l’essentiel : les moments passés avec votre proche.

 

En savoir plus

#1 C’est quoi « être aidant » ?

#3 Peut-on valoriser son expérience d’aidant ?

#4 Et les aidants professionnels ?

Fiche pratique : Aidants, quels sont vos droits ?

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.