Anne Malaud, psychologue

Il y a quelques temps, Lili smart a rencontré Anne Malaud psychologue au Bistrot des aidants, un service proposé par l’association Polydom, situé dans le 8ème arrondissement de Lyon. Retour sur cet entretien en cinq questions.

Comment intervenez-vous auprès des familles ?

Je suis psychologue au sein du Bistrot des aidants qui est un service de l’association Polydom à Lyon. Polydom propose aux familles des services pour le maintien à domicile de personnes dépendantes (portage de repas, aide et soins à domicile, accueil de jour…). Le Bistrot des aidants est un lieu ouvert sur la rue dans lequel nous accueillons les aidants de personnes âgées dépendantes et atteintes de maladies dégénératives.

Les familles sont accueillies par une animatrice, une psychologue, une infirmière, et éventuellement une personne en service civique. Nous recevons les aidants individuellement, et nous essayons de comprendre au mieux leur situation pour pouvoir les orienter vers toutes sortes de services, en tenant compte de leur besoins spécifiques personnels. C’est notre rôle en tant que plateforme de répit et d’accompagnement.

Nous sommes aussi amenés à proposer aux familles des activités ici au Bistrot des aidants, des temps d’animation pour rompre leur isolement. Elles s’adressent soit aux aidants sans leur malade, soit avec eux : restaurant, balades, visites, ateliers créatifs, jardinage… Nous proposons aussi des activités plus orientées sur le soutien moral et psychique, l’information, la formation. Les aidants peuvent également bénéficier d’entretiens psychologiques individuels.

Toutes nos activités sont centrées sur le lien et les échanges entre aidants, dans le but qu’ils ne se sentent pas seuls, et pour qu’ils puissent se soutenir les uns les autres.

 

Selon vous, quelles sont les difficultés majeures auxquelles doivent faire face ces familles ?

La tristesse, l’incompréhension du malade, ne pas savoir s’ils s’y prennent bien, la culpabilité quand ils s’énervent, l’angoisse face à l’avenir…

Dans les difficultés plus pratiques, il y a le fait de devoir coordonner toutes sortes de services autour du malade, de devoir planifier des rendez-vous, des passages à domicile, qu’ils soient médicaux ou associatifs. Le domicile du malade se transforme en une espèce de moulin. Et comme son humeur est instable, il peut refuser de recevoir certains services.

Dans les grandes difficultés des aidants, il y a aussi l’isolement, la sensation de solitude. Quand on vit avec le malade, on doit faire face à l’épuisement psychique, qui va jusqu’à l’épuisement physique. Etre aidant implique une demande relationnelle extrêmement forte du malade et quasi permanente, qui ne laisse aucun répit.

Cependant, chaque famille est différente, et chacune a un parcours et des besoins bien spécifiques.

 

Dans quelles mesures pensez-vous que Lili smart peut les aider à pallier ces difficultés ?

Lili smart est un complément très pratique à tout l’accompagnement dont ont besoin les familles. L’application leur permet de repérer l’avancée de la maladie. Pour des familles où le malade vit seul, c’est très utile de détecter à distance des troubles éventuels, comme dans la prise des médicaments, des repas…

Lili smart permet d’avoir des données neutres pour en discuter en famille. C’est une très bonne chose puisqu’on entend beaucoup parler de conflits entre les membres d’une même famille, parce que les visions sont différentes et les avis partagés. Avec l’application, ils peuvent avoir une discussion sur une base neutre et objective. Le fait qu’une personne se lève 10 ou 20 fois dans la nuit, c’est une donnée neutre.

Et puis la géolocalisation et la détection des chutes sont des fonctionnalités importantes pour les familles. Elles sont rassurées de savoir qu’elles seront alertées en cas d’urgence. La confidentialité des données est bien maîtrisée, ce qui ne pose pas de problème d’ordre éthique.

 

Comment Lili smart se différencie des autres solutions d’assistance au maintien à domicile ?

L’application Lili smart facilite la coordination des différents intervenants. Elle facilite le quotidien des aidants, familiaux et professionnels, et leur permet d’interagir plus efficacement. Lili smart peut remplacer le carnet de liaison des intervenants. Il y a une bonne complémentarité famille/ professionnels.

 

Si vous deviez choisir un mot pour définir Lili smart ?

Modernité. Lili smart utilise la technologie au service des familles dans l’accompagnement de personnes en perte d’autonomie. C’est une application vraiment conçue pour les aidants.

 

 

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.