Christian, 59 ans

Avec l’avancée en âge arrivent de nouveaux risques d’accidents. En effet, les chutes touchent 35% des personnes âgées de 65 à 79 ans. Et 55% des plus de 90 ans. Au total, ce sont 400 000 personnes qui chutent chaque année. De plus, après une chute, le risque de tomber à nouveau dans la même année est multiplié par 20. Aujourd’hui les aidants de personnes âgées doivent faire face à ce risque, qui s’ajoute à celui de la désorientation, pour les personnes atteintes de troubles spatio-temporels.

Christian accompagne sa maman, Madeleine, âgée de 84 ans, diagnostiquée malade d’Alzheimer il y a 9 ans. Depuis le décès de son époux il y a presque 2 ans, elle vit seule chez elle et dispose d’une aide à domicile. Celle-ci lui rend visite quotidiennement pour la prise des repas et des médicaments.

Je lui rends visite deux ou trois fois par semaine, quand je peux. Mais je m’inquiétais toujours de ce qui pouvait lui arriver lorsqu’elle se retrouvait seule. A cet âge, une chute est vite arrivée.

Par ailleurs, depuis quelques temps, Madeleine avait des problèmes de désorientation. Comme il lui arrivait de sortir de chez elle pour aller faire quelques courses, son fils craignait qu’elle ne se perde.

Depuis que maman porte la montre, je suis moins stressé. Je sais que si elle tombe, je recevrais automatiquement une alerte pour m’en informer. Pareil si elle s’éloigne trop de chez elle. Comme ça je peux directement prévenir un voisin ou les secours.

 

 

Lili smart est une application spécialement conçue pour faciliter le quotidien des familles qui accompagnent un proche en perte d’autonomie. Elle détecte les signaux faibles de dégradation de l’autonomie du proche en s’appuyant sur des capteurs placés à son domicile, une montre qu’il porte et une plateforme dédiée aux aidants.